Chirurgien esthétique à Lyon : Liposuccion, lipoaspiration ou Liposculture diminution du volume de graisse

cliquez sur les images pour les agrandir

zones lipoaspirables avant lipoaspiration patiente 1 après lipoaspiration patiente 1 patiente 2 avant patiente 2 après patiente 3 avant patiente 3 après patiente 4 avant patiente 4 après

Liposuccion, lipoaspiration ou Liposculture diminution du volume de graisse

Retour Nous contacter

La technique chirurgicale

Il s’agit d’une technique qui consiste à corriger des anomalies de la silhouette en aspirant la graisse avec une canule par de toutes petites incisions.

En même temps que cette liposuccion nous pouvons récupérer la graisse et la réinjecter dans des parties qui sont plus creusées que d’autres, nous effectuons alors un remodelage graisseux par lipostructure.

Après avoir effectué de petites incisons d’environ 5mm de long, les canules feront des mouvements de va-et-vient et comme elles sont reliées à un aspirateur dont la pression  est négative (environ 1 bar) les globules graisseux sont aspirés et sectionnés par le mouvement de ces canules et permettent ainsi de diminuer la masse graisseuse à l’endroit voulu.

La liposuccion

Que l’on utilise les termes de lipoaspiration ou de liposuccion ou de liposculture ou lipojet, l’intervention est  la même ce qui consiste à modifier la silhouette en enlevant des bourrelets graisseux inesthétiques.

Une liposuccion lorsqu’elle est bien menée enlève rarement plus de quatre litres de graisse pure ce qui fait d’ailleurs diminuer le taux d’hémoglobine d’1gr par litre de graisse enlevée.

On ne peut pas enlever plus au risque d’anémie et même si nous le souhaitons on  aspire à la fin plus aucunes graisses mais seulement des éléments sanguins.

Il faut se méfier donc des promesses de certains chirurgiens peu scrupuleux qui disent enlever entre 10 et 20 litres de graisse, soit ils enlèvent l’infiltration  qu’ils ont mise au début de l’intervention soit il s’agit d’arguments commerciaux qui n’ont pas lieu d’être suivit car si ils étaient réels cela serait dangereux.

Cette chirurgie est donc dédiée à la silhouette en traitant les zones de lipodystrophies localisées (c’est à dire les amas graisseux localisés).

Les sites les plus lipoaspirés et qui donnent des meilleurs résultats sont la face externe des cuisses, les hanches, le ventre,  la face interne des cuisses, et la face interne de genoux d’autre zone peuvent être lipoaspirées en faisant attention comme les bras, les mollets, les chevilles, la face antérieure des cuisses pour laquelle il faut rester très prudent pour ne pas à avoir de déformations.

Les résultats sont très bons lorsque la peau est de bonne qualité et que la peau n’est pas trop relâchée. Lorsque la peau est légèrement excédentaire il peut exister une petite rétraction cutanée mais les résultats sont un peu moins bons que lors des précédents cas.

Actuellement environ 30% des patients sont des hommes et désirent avoir une lipoaspiration du ventre, flancs ainsi que la gynécomastie (zone en avant des muscles pectoraux). Rarement chez l’homme nous effectuons des lipoaspirations de la face externe ou interne des cuisses.

Différentes types d’anesthésies peuvent être effectuées chez les patients, lorsque le nombre de zones et le volume de ces zones restent peu important nous pouvons réaliser une intervention sous anesthésie locale (c’est-à-dire après infiltration d’un mélange sérum  et d’un anesthésique).

Lorsque les volumes sont un petit peu plus important nous effectuerons soit une anesthésie générale soit une anesthésie locorégionale (péridurale ou rachi anesthésie) permettant d’effectuer des lipoaspirations pouvant remonter assez haut sur le corps.

L’hospitalisation lors d’une anesthésie générale est d’au minimum 6 heures après l’intervention et souvent les patientes passent la nuit dans notre clinique. Les suites post opératoires sont marquées par l’apparition d’ecchymoses et d’œdèmes pendant environ 3 semaines, il faut porter un vêtement de contention ( lipo-panty ) 5 semaines post opératoire, les patientes pouvant le retirer environ 2 heures par jour pour permettre l’hygiène.

Lorsque la patiente présente un petit surpoids nous pourrons quelque conseil diététique pré et post opératoire qui permettront d’optimiser les résultats et de créer une synergie bénéfique.

Les résultats sont obtenus 6 semaines après l’intervention et ce jusqu’au troisième mois. Les risques opératoires sont peu nombreux, ils sont essentiellement représentés par des risques hémorragiques et infectieux peu fréquents ainsi que des risques thromboemboliques (phlébites, ou embolies pulmonaires) mais ils demeurent assez rares. Il peut aussi exister quelques risques cosmétiques avec des petites déformations notamment quand la peau est relâchée