Chirurgien esthétique à Lyon : Chirurgie de diminution du volume des seins , reduction mamaire et ptose mammaire (seins qui tombent)

cliquez sur les images pour les agrandir

Chirurgie de diminution du volume des  seins , reduction mamaire et ptose mammaire (seins qui tombent) Chirurgie de diminution du volume des  seins , reduction mamaire et ptose mammaire (seins qui tombent) ptose 1 avant ptose 1 après ptose 2 avant ptose 2 après

Chirurgie de diminution du volume des seins , reduction mamaire et ptose mammaire (seins qui tombent)

Retour Nous contacter

Cette intervention a pour but de réduire le volume des seins et en même temps souvent remonter les aréoles qui sont descendues à cause du poids de la glande et de la ptose concomitantes.

On effectue comme en couture une matrice avec un dessin cutané dont on sait qu’il aboutira après fermeture à un nouveau sein.

Les cicatrices obtenues peut être soit autour de l’aréole, soit une cicatrice autour de l’aréole avec une cicatrice verticale lorsque que la distance entre la clavicule et l’aréole est inférieure à 27 cm, soit une cicatrice en forme d’encre de bateau lorsque la distance de l’aréole par rapport à la clavicule est de plus de 27 cm.

Cette intervention diminue donc le volume glandulaire et graisseux à l’intérieur de la glande ainsi qu’elle enlève une partie cutanée.

Lorsque les seins sont trop volumineux, peut apparaitre des douleurs dorsales ainsi qu’une gêne et le fait de diminuer le poids des seins peut contribuer à diminuer ces douleurs.

Cette intervention qui est pratiquée sous anesthésie générale avec une hospitalisation qui peut durer environ 3 jours, mais elle peut aussi être réduite à une nuit.

Lorsque la résection glandulaire est supérieure à 350gr par côté la caisse primaire d’assurance maladie peut prendre en charge cette intervention, la patiente ne paiera que les dépassements d’honoraires.

Nous enverrons la glande au laboratoire d’anatomopathologie afin d’éliminer toute possibilité de cancer.

Pour la ptose mammaire nous effectuerons la même intervention en pratiquant un lifting mammaire et un remodelage cutanée sans effectuer de résection glandulaire.

Le résultat final est souvent constitué de deux cicatrices.

Les suites post opératoires seront marquées par des cicatrices très rouges au bout de 6 semaines, le rouge et leurs radicales duretés diminueront progressivement pour atteindre leurs aspects définitifs au bout d’environ 1 an.

Les complications les plus fréquemment rencontrées en dehors des risques hémorragiques et infectieux inhérent à toutes interventions peuvent être l’apparition d’une nécrose de la plaque aréo- mamelonnaire qui arrive le plus souvent lorsque la distance du mamelon à la clavicule est supérieure à 30 cm.

Le risque de cicatrices hypertrophiques est présent et les risques thromboemboliques sont rares.